mardi 1 avril 2014

Un dimanche tranquille* (pulled pork sandwiches)



La veille, un déjeuner parfait au Breizh Café, qu'on ne présente plus — j'avais oublié à quel point leurs galettes et crêpes étaient exceptionnelles en elles-mêmes. Avec une telle qualité de pâte, nous nous en tenons toujours au plus simple, c'est-à-dire des variantes de la complète, et en dessert, toujours la beurre yuzu — parfois en double exemplaire.
Puis, après un café à une terrasse ensoleillée, un moment de quiétude absolue au cœur du jardin des Archives Nationales. Un banc inoccupé, au milieu des arbres et des buissons, nous appelle à lui : impossible d'y résister. Lui assis, moi allongée sur le reste du banc, la tête posée sur sa cuisse, nous discutons de choses et d'autres, et surtout, nous savourons cette pause qui n'était pas du tout prévue.
Si nous nous décidons finalement à bouger, c'est pour aller déguster un sorbet mela, sans doute le dernier de la saison. Après en avoir avalé des litres durant cet hiver, je crois que je suis prête à me tourner vers d'autres parfums, en attendant son retour en octobre.
N'eût été l'abondance de pollen dans l'air, qui m'irrite et m'épuise, j'aurais pu qualifier ce samedi de parfait.

Et puis, ce dimanche, j'ai enfin essayé cette recette dont je rêvais depuis plus de deux ans — envie alimentée de surcroît par Flabbergasting Christelle et Parigote. Du pulled pork longuement mijoté, des pains maison mœlleux... J'ai invité ma sœur à se joindre à nous pour le déjeuner. Ce fut un régal.

Sandwiches au pulled pork

Le sandwich a l'air un peu chiche comme ça, mais c'est parce qu'il a été compressé avant dégustation.

pour 6 sandwiches

Le pulled pork (adapté de la recette de Jen de Simply Breakfast)

1,1 kg de palette de porc (ici : rouelle de porc, ça marche très bien aussi), coupée en gros morceaux
1 pomme
240 ml de vinaigre de cidre
2 c.s. de sauce soja (claire)
1 c.s. de ketchup (ajout inspiré de cette recette)
60 ml de sirop d'érable
1/2 c.c. de moutarde moulue (facultatif)
1/2 c.c. de paprika
1/2 c.c. de poivre noir
3 gousses d'ail hachées
1 oignon émincé

Éplucher et couper la pomme en fines lamelles.
Dans un faitout, faire dorer les morceaux de viande dans un peu d'huile.
Ajouter le reste des ingrédients, mélanger, couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 3h environ, en mélangeant de temps en temps.

 
Une fois la viande bien cuite (les morceaux se défont quand on les retourne), la sortir du faitout et l'effilocher à la fourchette après avoir retiré le gras.
Dégraisser un peu la sauce.
Remettre la viande effilochée dans la sauce et bien mélanger.
Voilà, le pulled pork est prêt !



Les pains (recette de hot dog buns du Pétrin, trouvée chez Gracianne), en MAP

125 ml de lait
120 ml d'eau
1 œuf
1 c.c. de sel fin
1 c.s. de sucre 
425 g de farine T65
2 c.c. de levure sèche instantanée (type Briochin)
15 g de beurre mou
1 blanc d'œuf additionné d'1 c.s. d'eau
graines de sésame

(Pendant que le pulled pork est en train de cuire...)
Dans la cuve de la machine à pain, mettre l'eau, le lait, le sel, le sucre et l'œuf entier battu.
Ajouter ensuite la farine et la levure, et lancer le pétrissage.
Quand la pâte forme une boule et commence à se détacher des parois, incorporer le beurre mou.
Pétrir ensuite une dizaine de minutes, puis laisser la pâte lever dans la machine environ 1h.
(Avertissement de Gracianne : Attention, certaines machines à pain chauffent pendant la levée. La mienne chauffe un peu trop pour les pâtes qui contiennent du beurre, elle a tendance à les cuire un peu, donc je l’éteins.)
Verser doucement la pâte sur un plan de travail fariné, la diviser en 6 morceaux de même poids (à peu près), couvrir d'un linge et laisser détendre 5 min.
Façonner 6 pains ronds et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson en laissant suffisamment d'espace autour d'eux car ils vont gonfler pendant l'apprêt et pendant la cuisson.
Couvrir d'un torchon humide et laisser reposer 45 min à 1h selon la température ambiante.
Préchauffer le four à 180 °C.
Badigeonner les pains avec un peu de blanc d'œuf allongé d'eau, en évitant les coulures qui collent le pain sur le papier après cuisson.
Saupoudrer de graines de sésame.
Enfourner environ 15-20 minutes, jusqu'à ce que les pains prennent une coloration blond doré.
Laisser refroidir sur une grille.

Pour accompagner le pulled pork, à défaut d'un vrai coleslaw, j'ai râpé quelques carottes jaunes et blanches ainsi qu'une petite betterave, et je les ai mélangées à de la mayonnaise et du vinaigre de vin blanc (idée trouvée ici, merci Flabbergasting C !).

Je ne vous explique pas comment composer les sandwiches, la photo ci-dessous parle d'elle-même.


Et comme il s'agit des meilleurs sandwiches que j'aie faits de ma vie, il va sans dire qu'ils vont revenir souvent à notre table.

************

17 commentaires:

Gracianne a dit…

Bon, pas bien sure que mes coquins aimeraient ca finalement, le cote aigre-doux, ils ont encore le palais un peu jeune pour ca.

Moi si.

Pas de sel dans la recette du tout?

Les buns, tu as vu comment ils ont faciles a faire et comment tu les as reussis?

And lasat, je crois que ce que je prefere dans le dessin, ce sont les bols. Je voudrais les memes en vrai.

Camille a dit…

Je suis conquise par ton image de compression de sandwich, ça me donne très envie d'essayer pour un prochain pique-nique. (par ailleurs, c'est la photo de l'effiloché de porc charismatique qui me bouleverse le plus).

(mais oui, pas de sel du tout ?)

Le jardin des Archives Nationales a l'air absolument délicieux. (tu n'as pas été tentée par l'exposition Cartier bresson ?)

MM a dit…

Gracianne : Ce n'est pas si aigre doux que ça, je trouve. Au contraire, il y a un côté confit, un peu caramélisé, qui pourrait leur plaire.
Pas de sel pour moi. Il y a un peu de sauce soja dedans — que j'ai oublié de mettre, je vais corriger ça de suite —, et à mon avis, ça suffit.
Les buns, oui, j'ai halluciné comme c'était simple à faire. Enfin, merci la MAP, quand même.
Ah les bols. Il faudrait qu'on nous refasse une braderie de vaisselle japonaise un jour...

Camille : C'est parfait pour un pique-nique (encore que ce soit meilleur le jour même).
Le jardin des Archives Nationales fut une totale découverte, un moment unique. Mon poulet n'aurait pas aimé s'enfermer dans un musée par ce temps...

Morning g a dit…

Te lire est toujours un plaisir. Et comme il y a quelques années, tu me donnes furieusement envie de recommencer à cuisiner et à dessiner ! Merci Mingou :-)

TheDaydreamer a dit…

Encore un très beau billet gourmand ! J'ai justement de la viande de porc sous la main et étant donné que les ingrédients que tu utilises sont des habitués de nos placards, je pense que cette recette sera rapidement essayée chez nous. Merci merci pour tant d'inspiration visuelle et gastronomique !

MM a dit…

Morning g : Merci à toi ! Si j'arrive à (re)donner envie de cuisiner et dessiner, c'est que le billet est réussi :-)

TheDaydreamer : J'espère que le pulled pork te plaira. En plus, c'est super facile à faire.
(Merci pour ton commentaire ! Ça fait plaisir de voir que Gracianne et Camille ne sont pas mes seules lectrices ;-))

Camille a dit…

Lectrice seule, sans doute pas, mais très fidèle :)

Je comprends tout à fait ton poulet ! (d'autant plus que l'attente est ultra longue pour l'expo) (mais elle vaut vraiment le coup)

Mag à l'eau a dit…

La viande effilochée, quelle qu'elle soit, me fait toujours envie. Le pulled pork se mange-t-il autrement qu'en sandwich ?

Marie-Claire a dit…

Oh que c'est appétissant la vue de cette viande caramélisée dans sa cocotte. Ça fait saliver c'est terrible, et tout ceux qui voient ça doivent avoir immédiatement envie de le réaliser. Moi la première !
Bises.

MM a dit…

Camille : C'est réciproque -)

Mag à l'eau : Question piège. Je l'ignore, mais il me semble l'avoir toujours vu en sandwich... Il faudrait faire quelques recherches là-dessus...

Marie-Claire : Oui, la vue de la viande caramélisée au fond de la cocotte fait saliver, pourvu qu'on ne soit pas végétarien. Je viens d'ailleurs d'en refaire :-) Miam !

Curiosités à NY a dit…

Miam ! bah voila, je vais passer mon samedi à me chercher un bon pulled pork sandwick à cause de toi :) !

MM a dit…

Curiosités à NY : Ça ne devrait pas être trop difficile, j'imagine... :-)

TheDaydreamer a dit…

Je reviens chez toi, pour te dire que le "pulled pork" a été dévoré chez moi et en ce moment même une deuxième fournée se prépare pour demain soir. Ta recette, je la fais mienne ;-)

avis a dit…

ton sandwich a l'air à tomber!

MM a dit…

TheDaydreamer : Ça me fait très plaisir :-)

avis : Il l'était, effectivement !

Claire a dit…

Oh là là, qu’est-ce qu’ils étaient bons, ces sandwiches... :-)
Je croyais que c’était du boulot de faire du pulled pork, mais en fait la seule étape qui demande un peu de travail, c’est d’effilocher.
(j’avais fait les pains un autre jour, depuis ils sont en stock au congèl' et ça marche très bien)
Et puis on n’a pas tout mangé, loin de là, donc je mets le reste de la viande au congèl' aussi, je verrai ce que ça donne.
J’ai fait le coleslaw comme chez Christelle, avec des noix de pécan, et en plus j’ai mis des raisins secs et des carottes.
Bref: miam miam miam! :)

MM a dit…

Claire : Ça fait très plaisir :-)