samedi 27 août 2011

Les jours oisifs et le Yashica


Il n'y a pas eu de départ ; il n'y a pas eu de retour.

Il y a eu le canapé, les siestes et les lectures.
La radio autrichienne en fond sonore.
Les séances de ciné et de piscine matutinales.
Et aussi de longues heures à ma terrasse préférée.




















Je n'ai rien fait de cet été.

30 commentaires:

Journal de ma petite cuisine a dit…

Parfois ne rien faire, c'est tellement bon.

Chris a dit…

Très beaux clichés sur cette vacuité estivale...ça me rappelle mon été mais tu en parles de manière plus poétique !

chris a dit…

C'est vrai. Il est doux de ne rien faire parfois.

Mais en lisant tout cela j'ai eu l'impression d'avoir été encore plus inactif...

(PS : quel Yashica ? Les photos sont extraordinaires)

Julia* a dit…

Tu n'es pas la seule à avoir cette impression si ça peut te rassurer ;-) Et puis ton programme ne semblait pas si oisif que ça ! Et puis tes photos sont très belles. Elles donnent envie de couler des jours tranquilles à Paris.

L'affreuse a dit…

Curieusement, on a l'impression d'avoir rien fait non plus... et puis maintenant on doit se calfeutrer!

MM a dit…

Dany : Merci d'avoir laissé un commentaire ici. Ça m'a permis de découvrir ton joli blog très prometteur :-)

Chris : Vacuité, c'est le mot exact (même si c'est un peu péjoratif).

chris : C'est un vieux Yashica Electro GS, qui appartenait à mon papa.
http://rangefinder.free.fr/Electro35GSN.html
Je l'adore, parce qu'il fait des photos totalement aléatoires, avec un rendu inhabituel (et c'est plus amusant qu'avec le Holga).

Julia* : Oui, mais moi je n'ai pas suivi de formation en pâtisserie et j'ai peu quitté mon canapé...

L'affreuse : Restez bien à l'abri !
(J'adore tes derniers billets. Je sens que l'épisode étasunien va me plaire :-))

Ariane a dit…

Mais non, vous n'avez pas "rien fait", vous avez vécu ! Pourquoi toujours "faire" ? Merci pour vos jolis billets.

Agnès a dit…

tu verras bientot ce que l été aura fait de toi... (pardon pas d accents). oui ces photos sont très belles...

Patrick Cadour a dit…

Tu n'as peut-être rien fait, mais tu as assuré sur le contemplatif, tes photos racontent beaucoup...

avis a dit…

je suis comme toi...
Parfois je culpabilise
La plupart du temps pourtant, je suis reconnaissante d'avoir un peu de temps pour moi
j'aime ton petit plateau, comme un mini plateau de cantine de mon enfance.
bises
manuela

MM a dit…

Ariane : Oui, c'est vrai, vous avez raison. Je crois que c'est la société qui veut ça, tout simplement...

Agnès : J'ai bien peur que cet été n'ait rien fait de moi non plus...

Patrick : Sans vouloir me vanter, je suis la REINE de la contemplation. Personne ne me bat sur ce terrain-là.

Avis : Personnellement, ne rien faire me convient pas mal, mais ce n'est pas très bien vu en général. C'est le regard des autres qui me fait culpabiliser...
Bises (en espérant que tout va bien pour toi)

Sovanna a dit…

C'est parfois si bon de regarder le temps passer au lieu de lui courir après !
Et puis je vois que tu n'as pas rien fait : des photos et...c'est pas une tarte aux quetsches que j'aperçois sur ton petit plateau ??
Enfin, j'admire la volonté de tous ceux qui vont à se dépenser à la piscine (ou ailleurs en général aussi).

Gracianne a dit…

D'abord elle a raison Sovanna - tu n'a pas rien fait, tu as fait des photos etranges et super jolies, du sport, des balades, des dessins surement, ecoute de la musique et vu des films. Ca demande beaucoup de concentration d'etre contemplative...

Riane a dit…

Rien faire n'est jamais une erreur si le rien est esthétique.
(J'ai un mal fou à expliquer cela à mes amis)

avis a dit…

oui ca va et j'espere que pour toi ca va aussi malgré le sentiment de culpabilité que nous renvoi les autres. je viens bientôt a paris et j'irai au pain des amis et sans doute aussi chez taeko au marche des enfants rouges :)

MM a dit…

Sovanna : C'est une tarte faite avec les prunes du cageot que l'on voit plus haut (c'était à la vente directe de producteurs à Bastille il y a une dizaine de jours. J'étais arrivée un peu tard à cause de la piscine, et il ne restait plus que des prunes et quelques poires. Une dame a accepté de partager un cageot avec moi et ce sont ses mains que l'on voit sur la photo. Les prunes étaient délicieuses, bien sucrées et juteuses !).
Tu sais, quand on ne travaille plus et qu'on passe beaucoup de temps chez soi, on finit par avoir BESOIN de se dépenser physiquement. Et puis j'aime trop nager ! (et aussi, je découvre la brasse coulée après avoir nagé presque exclusivement le dos crawlé pendant 4 ans. Les sensations sont complètement différentes. J'adore !)

Gracianne : Et encore, ce n'est qu'un petit échantillon de photos (il y en a d'autres que j'adore mais que je ne peux pas montrer...).

Au fond, je ne suis pas sûre que regarder le temps passer soit une bonne chose...

Riane : Si tu considères que mon rien est esthétique, tant mieux :-)

Avis : En fait, ça irait mieux si P.Emploi ne me harcelait pas pour que j'aille donner 2h de cours d'anglais par semaine au fin fond de la Seine et Marne pour peanuts. Je commence à croire que le but ultime de cet organisme est juste de radier les gens.

C'était un vrai bonheur de retrouver le pain des amis il y a une semaine. En revanche, Taeko était fermé quand je suis passée, par hasard, au Marché des enfants rouges il y a une dizaine de jours.

Riane a dit…

C'est bien parce que tes photos et tes mots me semblent toujours empreints de cette esthétique si particulière que je viens ici.

L'oeuf qui chante a dit…

Rien que d'aller à la piscine, je trouve que c'est un effort surhumain ! Évidemment, pour moi c'est une torture alors...
En tout cas, en admirant (oui, j'admire, et j'envie !) tes photos, j'ai l'impression que tu as vécu, et c'est déjà pas mal.
Est-ce que je peux te demander d'où viennent les très belles pâtisseries de l'avant-dernière photo ?

avis a dit…

raaahhh j’espère que taeko sera rouvert mi septembre!
pour pôle emploi j'ai un conseiller très cool et pas de harcèlement mais bon ca fait a peine trois mois que je suis au chômage... peut être que si ça se prolonge un peu trop longtemps, ça sera plus dur. courage.

MM a dit…

Riane : C'est très flatteur... Merci.

L'œuf qui chante : Tu sais, même pour moi, c'est un effort surhumain.
Et moi, j'envie beaucoup cette super jolie carte postale que tu as reçue dernièrement. Ça me donne envie d'en faire autant...
Les pâtisseries de l'avant-dernière photo sont en fait les gâteaux d'anniversaire du petit M., que l'on nous a servis au Pavillon du Lac, aux Buttes-Chaumont. Il y avait un fraisier et des mi-cuits au chocolat individuels surmontés de framboises. Entre parenthèses, cet endroit est parfait pour les grandes fêtes : on avait la terrasse de l'étage pour nous, et le service était aux petits oignons.

Avis : Oui, pas d'inquiétude : à la mi-septembre, tout est de nouveau ouvert.
J'ai eu par le passé un conseiller assez cool qui m'a laissée finir ma thèse sereinement... Mais j'ai bien peur que la préoccupation de cet organisme soit plus d'améliorer les chiffres officiels que d'aider vraiment les gens. On fait culpabiliser les chômeurs, on les pousse à accepter tout et n'importe quoi et évidemment, toute communication (offre d'emploi, convocation...) est systématiquement assortie d'une menace de radiation...
Tu as de la chance d'avoir un conseiller très cool, j'espère qu'il t'aidera effectivement.

Au fait, plutôt que le pain des amis, je te conseillerai le "pain préféré" de Jean-Paul Mathon (celui qui a formé C. Vasseur). Sa boulangerie, La Gambette à Pain, est du côté de Pelleport (ligne 3 bis, oui, je sais...), et tu y trouveras beaucoup de produits que C. Vasseur a repris : le pain préféré, donc, la mouna, les escargots (mais je te déconseille celui au citron), le chausson à la pomme fraîche... Les tartes sont plus classiques, mais j'ai goûté une pêche-abricot-pistache d'anthologie.
Je sais que le quartier est excentré et moins facile d'accès, mais tu pourras y découvrir un Paris différent et méconnu, des rues calmes, presque d'un autre temps, et aussi deux jolies rues bordées de petites maisons qui font rêver. Enfin, peut-être le connais-tu déjà, ce quartier...

lathelize a dit…

des dessins, quand même?

Lylou a dit…

Faut-il toujours avoir des journées bien remplies ? Ne peut-on pas simplement profiter du temps présent et se contenter de contempler ce qui se passe autour de soi ? L'air de rien on s’enrichit d'images, d'idées et on est plus mûr pour se remettre au travail. Un temps de pause n'a rien de mal bien au contraire.

Marie-Claire a dit…

Excellente occupation.

MM a dit…

lathelize : Hum... pas autant que j'aurais aimé...

Lylou : J'apprécie vraiment cette liberté et cette oisiveté, mais j'aimerais quand même que la pause ne s'éternise pas...

Marie-Claire : Il y a une pointe d'ironie dans ce commentaire ou je me trompe ?

(les chéchés) a dit…

oh!... je comprend... je n'aime pas l'été, cette impression de devoir profiter du soleil, de sortir, d'être heureux... en général, l'été, je marche au ralenti et peux passer des jours entier à regarder le ciel de l'intérieur... et parfois, ne rien "faire", c'est quand même bien..
j'espère que tu vas bien!

Agnèslamexicaine a dit…

j attends.

MM a dit…

Les chéchés : Je suis un peu comme toi...

Agnès : La suite arrive bientôt :-)

avis a dit…

oui je connais un peu le quartier mais pas cette boulangerie.
c'est raté pour cette fois car je suis déjà revenue mais je testerai la prochaine fois sans faute :)

Camille a dit…

Tu peux imaginer combien ta conclusion me fait sourire, et combien je partage ce sentiment un peu ébahi de n'avoir, finalement, absolument rien à raconter de cette langueur. Deux romans, quatre films.

MM a dit…

Avis : Tu me diras ce que tu en penses... En tout cas, je trouve le pain préféré légèrement supérieur au pain des amis.

Camille : Deux romans, quand même, quand moi, je n'ai lu qu'un seul livre (je ne compte pas les BD, évidemment).